CONTACT
RÉSEAUX SOCIAUX

contact@verychicwine.eu

06 77 64 93 44

Rhône Alpes

  • Verychicwine/pinterest
  • LinkedIn - Black Circle
  • Facebook - Black Circle
  • Instagram - Black Circle

LIVRAISON EXPRESSE

Please reload

L'Art subtil de la dégustation du vin

May 5, 2017

1/1
Please reload

Posts à l'affiche

L'Art subtil de la dégustation du vin

May 5, 2017

Vous avez du mal à identifier et à transmettre les émotions qu’un vin vous procure ?

 

Déguster un vin c’est faire travailler tous ses sens. Voici quelques notions qui vous permettront de ne plus passer pour un béotien !

Même si l'alcool est à consommer avec modération, plus vous vous entrainez, plus vous progresserez.

A l’œil,

Pour de simples amateurs, la rencontre avec un vin passe d’abord par la vue, tenez le verre par le pied, et examinez le nectar. La robe peut vous renseigner sur la maturité du vin. De jaune pâle avec des reflets verts quand il est jeune, un vin blanc se colore en jaune-orange en vieillissant. Pour le vin rouge, c’est l’inverse : jeune, il est sombre, avec des reflets violets, voire bleutés. En vieillissant, il pâlit : couleur cerise à maturité, il devient rouge orangé, puis acajou pour les vins de garde. Pour la suite, fiez-vous plutôt à votre odorat et à votre bouche pour en savoir plus sur la personnalité d’un vin.

Au nez,

Nous avons tous notre propre sensibilité et mémoire olfactive, fruit de son vécu, identifier un arôme est donc très subjectif.

L’examen olfactif s’effectue en deux temps :

Le premier nez consiste à humer le vin au-dessus du verre, sans le remuer. «On sent alors s’il y a un défaut majeur : une odeur de bouchon, de vinaigre ou de noix, voire de pruneau, révélatrice d’une oxydation».

Ensuite, faites tourner le vin dans le verre dans le sens des aiguilles d’une montre, en baignant au maximum la paroi interne. «Ce geste permet d’oxygéner la matière qui a été enfermée et d’exhaler le bouquet du vin. Un bon apport d’oxygène est nécessaire pour révéler ses arômes, qui évoluent au fil des minutes. Humez de nouveau le vin. A présent, des notes de fruits, de fleurs, d’épices ou de sous-bois s’exhalent.

En bouche,

L’examen gustatif complète l’examen olfactif. Prenez soin d’avaler votre salive avant d’absorber une petite gorgée de vin. Gardez 
un moment le vin en bouche en faisant en sorte que toutes vos papilles soient en contact avec le nectar, le bout de la langue capte le sucré, le pourtour, l’acidité, et l’arrière, l’amertume.

Trois sensations qui forment l’équilibre tactile du vin, l’acidité, la soie, et l’astringence. Ces trois éléments gustatifs, plus ou moins présents en fonction des vins, doivent constituer un ensemble harmonieux.

Pendant que vous avez le vin en bouche, aspirez un filet d’air : c’est ce qu’on appelle le grumage, qui permet d’aérer et de réchauffer le breuvage afin d’en percevoir les arômes par rétro-olfaction dans les fosses nasales. Enfin, sachez que lorsque les arômes persistent longtemps en bouche après le test, c’est que vous avez affaire à un vin de qualité.  Very Chic Wine vous souhaite une bonne dégustation !

 

 

Facebook
Please reload

Retrouvez-nous
Please reload

Archives
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square